Fromental Paccard investissement

Les
actualités

Le risque dépendance

mercredi, 05 avril 2017 14:26

L'allongement de la durée de vie s'accompagne d'un risque accru de dépendance, risque auquel il faut se préparer en anticipant une charge très importante. Le coût d'une chambre dans un EHPAD est en moyenne de 100 € par jour! 

La question est donc de savoir comment financer ce risque quand les revenus à la retraite ne suffisent pas ? Il y a bien sûr la vente de la résidence principale ou de tous biens immobiliers en pleine propriété ou en viager ainsi que les liquidités disponibles (notamment en assurance vie avec une sortie en capital ou en rente). Le premier poste de financement est donc constitué d'actifs patrimoniaux plus ou moins disponibles. Le second poste est l'assurance dépendance qui garantit le risque, à partir d'un certain âge, de ne plus pouvoir assumer les actes essentiels de la vie : s'alimenter, se déplacer, se laver, s'habiller, se lever, se coucher et s’asseoir, ainsi que les problèmes liés à la communication, la cohérence, la continence (voir grille AGGIR). 

La souscription de ce type de contrat est ouverte aux personnes âgées de 50 à 75 ans en bonne santé. Ces contrats garantissent le risque de dépendance totale ou partielle. Les prestations sont versées sous forme de rente (exonérée au titre de l'impôt sur le revenu et de sa valeur de capitalisation au regard de l'ISF). Les contrats prévoient des délais de carences pouvant aller jusqu'à 3 ans et le cumul est possible avec l'APA. 

Pierre Fromental

Maîtrise de droit privé
Cabinet juridique DACF (1977-1979)

Fondé de pouvoir - Investissement Rothschild (1979-1982)
Directeur d'agence Worms gestion, W Finance (1982-1987)
Fondateur, directeur Formation et Comptes VIP, Expert et Finance (1987-1992) 
Conseiller financier indépendant (depuis 1992)

Expertise : Fiscalité et immobiler

Plus dans cette catégorie : « Quasi-usufruit et ISF La LMNP en FILM »